Méthode d’apaisement des émotions par l’acupression

Sentiments et Emotions en Médecine Chinoise

Par Marius Bonomo
Praticien en Acupression
Promotion 2017

Tel. 07 78 33 94 60
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Mon  étude  porte sur la relation entre les émotions et les organes qui leurs sont associés.
D’une part nous verrons la multitude d’émotions qu’un être humain peut ressentir, d’autre part, les effets des émotions sur le corps humain, mais aussi les effets du corps sur les émotions, et comment agir.


Brièvement, voici les bases théoriques :
Éléments : Emotions : Organes :
Feu Exaltation (Xi) Coeur
Terre Obsession, soucis (Si) Rate
Métal Tristesse (You) Poumon
Eau Peur (Kong) Rein
Bois Colère (Nu) Foie


J’aimerais mettre l’accent sur le fait qu’il ne s’agit pas d’en finir avec les émotions. Celles-ci sont vitales. Les émotions rendent non seulement le monde dans lequel on vit plus intense (perception des couleurs, des goûts etc.) mais permettent également de faire le pont entre l’extérieur qui nous est si familier, et l’intérieur qui ne demande qu’à être exploré.
S’il est plus agréable de ressentir de la joie plutôt que de la colère, il est néanmoins plus profitable de comprendre ce que veut dire la colère, car une émotion quelle qu’elle soit cherche toujours à pointer du doigt une situation douloureuse, qu’il est bon de résoudre.

Lors de premiers bilans je me suis rendu compte que le terrain émotionnel était vraiment peu évident à aborder. D’abord pour une raison sociétale (monde des émotions peu exploré, qui a tendance à prendre par conséquent des formes extrêmes), mais également parce que les émotions sont plutôt subjectives.

Premier défi : apprendre le langage émotionnel.

•    1/ Elargir le registre :

En feuilletant l’incommensurable source de savoir qu’est internet, j’ai trouvé une liste de 879 sentiments, rangés en 10 catégories émotionnelles par Jean-Philippe Faure. Pour des raisons pratiques, et afin de ne pas vous perdre à la première page de cet article, je vous laisserai explorer par vous-même cette annexe.
J’ai également découvert le tableau ci-dessous, les bases viendraient de Philippe Sionneau, l’ayant lui-même repris de textes plus anciens.

 Emotions en MTC

Ce tableau illustre à merveille le fait qu’un sentiment puisse toucher, ou être issu de plusieurs organes. L’utiliser comme base pour un diagnostic pourrait être une solution (bien qu’un peu vague), cependant, comment sélectionner les points d’acupression ?
C’est là que je propose une nouvelle façon d’aborder ce monde tant subjectif que merveilleux.

•    2/  Le corps humain, un « google translate » efficace des émotions :

Sans compter le fait que deux personnes réagissent de façon différente face à un même évènement, il y a aussi le fait que certaines éprouveront une colère froide, pendant que d’autres se sentiront littéralement brûler de colère.
Mais alors, comment s’y retrouver !?
La suite de cet article s’appuie sur une vision subjective et propose un mode de pensée qu’il sera bon de remettre en question afin de l’adapter à chaqu’un.

La colère (sensation):

En temps « normal », elle est là pour mettre en action, instaurer une dynamique, faire respecter ses valeurs. En excès, elle devient destructrice, pour soi ou pour son entourage.
-Chaleur, voire brûlure au niveau de la région abdominale
-Distension abdominale
-Muscles serrés, tendus
-Yeux exorbités
-Bourdonnement
-Augmentation du rythme cardiaque
-Comportement compulsif
-Instinct de survie déraisonné
L’exaltation (joie excessive) :
La joie est ce qui survient naturellement lorsque nous sommes en bonne santé, et que tout est en « ordre » dans notre vie. En excès, il devient impossible de se rendre compte lorsqu’une situation dégénère tant l’euphorie voile les sens.
-corps «survolté »
-perte de repères vitaux (hyper activité, action démesurée)
-palpitations
-élocution incohérente
-sensations acides
-incohérence entre action et état interne
-perte de sensation comme douleur, fatigue etc.

L’état obsessionnel, soucieux :

Une capacité à se concentrer, à organiser son mental pour garder une lucidité et subvenir aux nécessités, tels sont les signes d’un état attentif correct. Lorsque l’attention devient excessive, il s’agit d’une obsession, celle-ci est davantage comme un terrain empoisonné sur lequel d’autres émotions viendront se greffer et devenir destructrices (jalousie, dépression… bien que les émotions se combinent toutes entre elles).
-poitrine serrée
-concentration difficile
-pensée focalisée sur un objet
-rigidité
-trouble sommeil
-appétit compulsif
-combinaison de sensations avec les émotions en synergie
La tristesse :
Initialement prévue pour faire le deuil, cette émotion permet de tourner la page. Dans son extrême elle mène souvent à l’autodestruction.
-sensation de déchirement
-palpitations
-suffocation
-distension abdominale
-perte d’appétit
-écoulement nasal, pleurs
-voix rauque
-fatigue générale du corps
-froid

La peur (forte frayeur et angoisse..) :

Concrètement, la peur nous dit « ça sent pas bon, si tu ne fais rien voilà ce qui va se passer ». Donc, en bonne santé, la peur est une alliée permettant d’anticiper certaines situations. En cas d’excès, l’être se coupe de son environnement et de lui-même.
-Boule au ventre
-miction involontaire
-palpitation
-paralysie des membres ou action incohérente
-état fébrile
-émotion suivie de grande fatigue (frayeur importante)
-souffle coupé
-agitation
-sueurs froides
-raisonnement incohérent (phobie)
Comme dit plus haut, nos émotions se combinent entre elles et donnent la merveilleuse palette de sensations que l’on connait si bien, attachez vos ceintures et gardez les yeux grands ouverts, nous voilà projeté dans un monde haut en couleurs !
[A retenir : Chaque émotion sous-tend un message qui permet, s’il est écouté, de dénouer des situations dans lesquelles nous ne pouvons prospérer gaiement... Gaiement ??
Parlons-en, la joie (non excessive) est la seule émotion que notre corps essaie de reproduire en permanence dès que les autres émotions et que le contexte le permettent. Autrement dit, notre nature, c’est d’être dans la joie, et si en plus on accorde du temps à cette joie, c’est ce qu’on appelle le sentiment de bonheur… voilà. (cf. TLMSF)].
Voici donc une base sur laquelle s’appuyer, car si l’émotionnel joue sur le corps physique, on peut se demander si agir sur le corps peut calmer l’émotionnel.
La réponse est oui, c’est d’ailleurs ce qui pousse bon nombre de nos faits et gestes quotidiens. Manger pour ne plus ressentir de stress,  fumer, faire du sport pour évacuer la colère ou les tensions,  acheter pour combler un manque de…  la liste est longue, et bien souvent il s’agit de dérives qui ont pour but d’étouffer nos petites alarmes intérieure.
 

•    3/ Le mode pratique de régulation du terrain émotionnel, et par ricochet, des conditions physiques et comportementales…

(Je ne sais pas si ça vous parle, mais je suis drôlement fier de l’avoir trouvé).
Suite à quelques expériences faites sur moi-même (sujet tiré aléatoirement), je confirme l’hypothèse suivante : Il est possible de réguler temporairement une émotion en agissant sur la sensation qu’elle provoque.

Exemple : monsieur Aldebert est particulièrement irritable. Un mot de travers et le voilà dans une colère incontrôlable. Ce dernier souffre de brûlures à l’estomac, et lorsqu’il est en colère, il sent tout son ventre tendu.
Calmer la colère je ne sais pas faire, mais feu d’estomac et distension abdominale, ça je peux. En acupressant  les points en correspondance, monsieur Aldebert va se sentir grandement soulagé, sera de moins en moins irritable et en colère. Par la suite, il lui sera plus aisé de se remettre en question et d’écouter ce qu’a à lui dire la colère.
Il y a néanmoins une notion à garder en tête, c’est que la personne devra d’une façon ou d’une autre aller voir en elle la racine de cette émotion.
Voici quelques idées de « protocoles » possibles, avec des points particulièrement efficaces sur le terrain émotionnel.
(NB : Ces exemples sont à adapter au cas par cas.)

-Principes de traitement pour la colère :

Calmer l’esprit, faire circuler le qi, clarifier feu du foie, clarifier feu estomac, nourrir le yin du rein.
    17RM, 5P, 5C, 12RM, 13F, 34VB, 6Rte, 2F, 1Rn

-Principe de traitement pour l’exaltation :

Calmer l’esprit (clarifier feu du cœur), tonifier le qi du poumon (faire descendre), encrer le qi (nourrir le yin rein).
    Yin tang, 17RM, 6MC, 7C, 5C, 8MC, 4RM, 60V, 3Rn, 1Rn

-Principe de traitement pour l’obsession :

Libérer la poitrine, calmer l’esprit (sommeil), réguler le foyer moyen.
    20DM, Yin tang, 1P, 12RM, 36E, 6Rte, 41E, 44E, 1Rn

-Principe de traitement pour la tristesse :

Calmer l’esprit, tonifier Qi poumon (Po), faire circuler qi foie, tonifier qi rein (… si besoin libérer le nez).
    14DM, 13V, Yin Tang, 17RM, 7P, 7C, 9P, 13F, 6RM, 1Rn.

-Principe de traitement pour la peur :

Calmer l’esprit, tonifier qi du rein, faire circuler qi foie, tonifier qi poumon.
    20DM, Yin Tang, 17RM, 13F, 34VB, 3Rn, 60V, 1Rn

[NB: Le point 17RM revient systématiquement. Il me parait bon de faire un petit aparté pour présenter plus précisément ce point.
-il est un point de croisement du Ren mai avec les méridiens des reins, de l’intestin grêle, de la rate et du triple réchauffeur.
-il fait partie des 8 points Hui (Bā Huì Xué), points de réunion, dont il est le point Hui-Réunion du Qi.
-il appartient aux points Mu antérieur (Mù Xué) parmi lesquels il est le point Mu du péricarde.
-il fait aussi partie des points des quatre mers (Sì Hǎi Xué), dont il est un point de la mer du Qi.
Le 17RM régule le Qi, fait descendre la rébellion du poumon et de l’estomac, a des effets bénéfiques locaux, et calme le Shen.
Particulièrement en lien avec les émotions, il est peu conseillé de l’utiliser en cas de crise, préférer alors le 1Rn pour faire descendre la plénitude de la tête, calmer l’esprit et restaurer le yang.]

•    4/ Les émotions curatives.

Chaque émotion dite « néfaste » ou douloureuse est engendrée par un manque ou un excès de sa vertu innée.

Il s’agit de : la Confiance, la Détermination, la Persévérance, la Patience et… la Joie.

Ainsi, un excès de joie mène à l’exaltation, un excès de persévérance à l’obsession, un excès de confiance à la tristesse, un excès de patience à la peur, un excès de détermination à la colère.
Il en va de même pour le manque de ces vertus.
En revanche ce qu’il est intéressant de constater, et que l’on peut adopter comme mode de soin c’est le cycle suivant :

La confiance apaise la peur et permet de corriger la patience,
La patience apaise la colère et permet de réajuster la détermination,
La détermination recadre l’exaltation et permet d’ancrer la joie,
La joie calme l’obsession et permet d’apaiser la persévérance,
Et la persévérance dépasse la tristesse en ravivant la confiance.

Ce système utilise le cycle d’engendrement des éléments, peut permettre de passer d’un cercle vicieux à un cercle vertueux pour remettre l’être humain sur une voie d’autonomie.
Il existe diverses formes de pratique pour cultiver ces vertus : Qi gong, méditation, yoga, prière, chant, danse, musique…
 

Conclusion :

Le monde des émotions est assez peu connu, souvent mis en évidence lorsque « ça ne va plus ». Si celles-ci sont vitales pour le bon fonctionnement du corps ainsi que pour mener une vie saine, il est néanmoins difficile de sortir seul d’une émotion qui prend le dessus. Une première étape est de s’entraider à prendre conscience de ses émotions, ensuite, par un traitement adapté, aider à apaiser celles-ci. Lorsque l’émotion est stabilisée, cultiver la vertu curative permettra  de remettre en bonne voie la personne. Celle-ci devra tout de même aller voir le message que renfermait cette émotion et agir en conséquence, sans quoi la guérison n’est pas totale.
Enfin, une émotion exprimée, non pas envers quelqu’un, mais à soi-même, est une émotion reconnue qui pourra délivrer rapidement son message, un sacré gain de temps, une vie en phase avec soi, et plus de problème de santé lié à ce milieu. La voie de la vertu est ouverte, et ça se passe à l’intérieur.

 

Institut Chun - Centre de Formation en MTC, Massage, Reflexologie, Qigong Tuina, Acupressure

Centre de Formation en Acupression, Réflexologie, Massage Bien-Etre et Qigong-Tuina.
Depuis 2004, l'institut Chun propose des formations dans les domaine de l'acupressure, de la réflexologie et de la médecine traditionnelle chinoise, mais aussi des cours de Qigong, des initiations en massothérapie et réflexothérapie, et des cursus pour devenir Praticien, réflexologue ou massothérapeute...

Nous Contacter

Institut Chun
46 route de la Vallée Verte
06130 Grasse - France

Voir les détails de contact >
Nous suivre sur Facebook >

Rechercher