Ostéopathie & Acupression

Liens entre 2 thérapies manuelles complémentaires

Par Pascale Amalric,
Ostéopathe, praticienne TIPI/DEMOKA, praticienne en Acupression
Institut Chun Promotion 2015
50 Chemin du Val Fleuri - 06800 Cagnes sur Mer
Tel 06 11 600 108 - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ostéopathie...

Je suis ostéopathe depuis une dizaine d’années ; la méthode que j’utilise est la méthode POYET , méthode dite fluidique , énergétique. Cette technique m’avait attirée plus que toute autre, de par sa douceur et la nécessité constante d’être à l’écoute du ressenti sous mes mains, pas de geste en force, pas de mécanique pure et dure.
Cette méthode m’a paru et me parait toujours géniale et magique ! Je travaillais en douceur, en lien avec l’énergétique, que pouvais-je trouver de mieux ?
Pourtant je trouvais que je n’évoluais plus beaucoup dans  ma pratique. Je rencontrais des difficultés pour traiter certains patients. Je cherchais un moyen de progresser dans mon ressenti et dans mon travail. J’étais en quête  d’une  formation pour apprendre quoi, je ne savais pas moi-même mais le Besoin d’apprendre, d’évoluer, de donner un sens à mon travail, était très présent ...

Depuis 4 ans, je lâchais le cadre scolaire  d’apprentissage de la méthode POYET et je laissais mes mains me guider. Et j’ai entamé la formation d’Acupression …

Osteopathie - Acupression

En ostéopathie, je travaille beaucoup sur le crane pour faire le bilan énergétique, articulaire et  émotionnel du patient. Au cours de mes séances, Je commençais à laisser mes mains plus longtemps sur le  crane des patients, sentant qu’un travail se faisait  et que ce n’était pas seulement des points précis de diagnostic. Je restais notamment longtemps les 2 pouces au sommet du crâne. Je sentais que des choses évoluaient ; le patient se détendait, me disait « oh la la , qu’est-ce que ça me détend , je n’ai pas envie que vous enleviez vos mains . »quand j’enlevais celle-ci, au bout de quelques minutes, il me disait « j’ai l’impression que vos mains sont toujours là  et que ça travaille encore …. C’est après en faisant la formation d’acupression que j’ai su que j’étais sur le 20 DM !
Ces mêmes sensations  de devoir attendre et laisser faire mes mains se reproduisaient de plus en plus et à d’autres endroits du corps.
Le travail du viscéral en ostéopathie a toujours pris une place importante dans mon traitement. Il est vraiment complémentaire et nécessaire pour libérer les tensions, blocages articulaires, par exemple en cas de dorsalgie, sciatique ou autre.
J’éprouvais là aussi  le besoin de rester longtemps sur des zones, pour que l’estomac, la vésicule biliaire, le foie ou le gros intestin, lâche, se détende, se remette en route sous mes mains.
Parfois mes mains à plat, englobant le viscère, se dirigeaient sur une zone plus petite, pour finir avec un doigt  sur un point précis, pas plus gros qu’une lentille... Curieusement je retrouvais ce point sur beaucoup de patients, exactement au même endroit. . Sans réfléchir, je laissais mon doigt « faire »   travailler tout seul. C’est après, en faisant la formation d’acupression que je me suis rendue compte que j’étais sur le 25 E !  
L’acupression m’a permis de comprendre  ce que je faisais (même si l’énergétique reste un grand mystère et qu’un long travail de pratique reste à faire et à expérimenter  ….) de mettre un nom sur une zone, un point précis du corps  et d’objectiver mon travail. Voilà pourquoi je tombais souvent sur des mêmes points ;  j’étais sur  des points énergétiques, répertoriés en Acupression : points «  gâchette » qui font vraiment un travail précis comme calmer l’esprit (20 DM) ou harmoniser les intestins, la rate et estomac (25 E)  
J’avoue que cette prise de conscience m’a rempli de joie, m’a conforté dans l’idée que j’étais sur le bon chemin en faisant cette formation. Je retrouvais un enthousiasme et une précision dans mon travail. En lâchant le cadre scolaire, je retrouvais en fait plus de professionnalisme !
Elle me  permet aujourd’hui d’aller plus en profondeur dans le traitement viscéral au sein d’une séance d’ostéopathie. Je travaille directement des points précis d’acupression selon mon diagnostique de départ. Je me rend compte que les tensions viscérales et émotionnelles lâchent plus vite, je peux donc aller plus loin dans ma séance pour soulager mon patient plus durablement.

L’acupression m’a aussi éclairé sur quelques questionnements que j’avais sur la médecine traditionnelle. J’ai eu quelques réponses.
- Pourquoi certains patients étaient soulagés  quand j’ajoutais à la fin de ma séance un bon gel frais pour apaiser  leurs jambes gonflées et douloureuses ? Alors que d’autres étaient soulagées au départ, et aggravées après ?
J’ai appris la notion de chaleur vide et chaleur plénitude. J’améliorais les patients qui étaient en chaleur plénitude (ils avaient besoin de disperser la chaleur, de mettre du froid), alors que j’aggravais ceux qui étaient en chaleur vide !! Je rafraichissais la surface mais j’aggravais la racine de froid !!! )
-Pourquoi les personnes souffrant d’asthme avaient du mal à inspirer ? et d’autre a expirer ?
Je suis d’une famille asthmatique comme on dit : on me mettais dans une catégorie «vous êtes asthmatique donc vous n’arrivez pas à expulser votre air» bon ok, mais en fait moi, j’étais plutôt en difficulté INSPIRATOIRE et non EXPIRATOIRE!!! Je savais quand même ce que je vivais quand j’étais en crise !!!  
Ma sœur, tout aussi asthmatique que moi, était surtout gênée dans son EXPIRATION. Bon alors, c’est quoi cette maladie ? On a la même ou pas ?  On nous donne le même traitement ! Bon ….

C’est donc 30 ans après que j’ai enfin eu la réponse. (J’ai questionné plusieurs médecins mais personne ne savait m’expliquer; je ruminais sans cesse cette question, ne sachant que ma rate aussi était dans le coup !!!) Je souffrais à l’époque, entre autre, d’un vide de Yang du Rein, alors que ma sœur avait, elle, plus de symptômes dû à un vide de Qi du Poumon.
Là encore l’Acupression m’a éclairé : même pathologie et symptômes différents, mêmes symptômes et pathologie différente. Donc un traitement différencié et adapté et sans cesse à ce que vit le patient.  
Plein d’éclairages comme celui-ci me sont venus. J’ai pu avoir avec l’Acupression une compréhension des symptômes des patients, sans les enfermer dans une maladie, et donc un meilleur soin à leur proposer et toujours une évolution possible.

Avec l’Acupression, je travaille aujourd’hui toujours de façon très rigoureuse mais en me permettant aussi de développer ma créativité, d’exprimer ce que je suis au fond de moi.
J’améliore chaque jour mon ressenti. Je  prendre le temps de  laisser faire, d’agir sans agir …..

Bien sûr, je viens juste d’ouvrir une porte  et tout reste à faire. Le monde est en sans cesse évolution et transformation. Mais n’est-ce pas là un des principes du Yin et du Yang si cher à l’énergétique chinoise ?

Institut Chun - Centre de Formation en MTC, Massage, Reflexologie, Qigong Tuina, Acupressure

Centre de Formation en Acupression, Réflexologie, Massage Bien-Etre et Qigong-Tuina.
Depuis 2004, l'institut Chun propose des formations dans les domaine de l'acupressure, de la réflexologie et de la médecine traditionnelle chinoise, mais aussi des cours de Qigong, des initiations en massothérapie et réflexothérapie, et des cursus pour devenir Praticien, réflexologue ou massothérapeute...

Nous Contacter

Institut Chun
46 route de la Vallée Verte
06130 Grasse - France

Voir les détails de contact >
Nous suivre sur Facebook >

Rechercher