La Sclérose en Plaques (SEP)

Médecine Occidentale et Médecine Traditionnelle Chinoise

Odile Frosini
Consultante / Coach - Formatrice
Marketing Opérationnel - Communication et Management
Collectif Les Atypiques
07.77.23.30.35
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Introduction et remerciements

A travers cette recherche, j’ai souhaité comprendre et analyser le mécanisme de pensée de la médecine occidentale et de la médecine traditionnelle chinoise face à la SEP.

Ces recherches, m’ont permis de comprendre et de comparer les 2 visions :

•    Dans la médecine occidentale, les acteurs médicaux  sont concentrés, sur la recherche, les évolutions des traitements, la classification des différentes formes et le maintien d’un protocole de surveillance, afin de lutter contre l’évolution de la maladie mais aussi du handicap des patients.

•    Dans la médecine traditionnelle chinoise (MTC) la SEP est l’association de différents facteurs internes et externes, dont les préconisations de traitement sont essentiellement basées sur la prévention, l’entretien énergétique, l’environnement et la nutrition.

Je tiens à remercier le Docteur Laurent Suchet, Neurologue sur Marseille, pour m’avoir informé et conseillé dans l’élaboration et la mise en place de ma thèse, ainsi qu’Amaël Ferrando pour sa transmission faite avec passion et un accompagnement pédagogique constructif et participatif.

SOMMAIRE

I)    Les généralités sur la SEP en médecine occidentale

a.    Qu’est ce que la SEP

b.    Les différentes formes

c.    Revue sur les traitements (Avant – Aujourd’hui)

II)    La SEP vue par la MTC

a.    Zoom sur les fonctions des principaux organes

b.    La SEP en MTC d’après les ouvrages

c.    Sur le plan étiopathogénique

d.    Proposition de traitement par l’acupression  

Conclusion
 

I)    Les généralités sur la SEP en médecine occidentale

a.    Qu’est ce que la Sclérose En Plaques (SEP) :


La SEP est une maladie inflammatoire du Système Nerveux Central (SNC)
Le SNC comprend :
-    Le cerveau
-    La moelle épinière
-    Les nerfs optiques

Il est composé de différents types cellulaires dont :
-    Les neurones
-    Les oligodendrocytes (la principale fonction est la formation de la gaine de myéline entourant les fibres nerveuses)

La sclérose en plaques est une maladie dite auto-immune car le système immunitaire de l'individu se dérègle et considère la gaine de myéline comme un corps étranger.

Dans la SEP, la myéline est la cible du processus pathologique, c'est-à-dire qu’il existe une réaction inflammatoire (réaction de défense du système immunitaire) qui va dégrader cette gaine de myéline. C'est ce que l'on appelle la démyélinisation qui va entraîner des perturbations dans la transmission de l'information élaborée par le cerveau : celle-ci n'est plus transmise aux différentes parties du corps, entrainant les symptômes observés dans la maladie.

Parallèlement, cette démyélinisation va conduire à une souffrance de l'axone (prolongement du neurone conduisant l’influx nerveux) puisque celui-ci n'est plus protégé = c'est la neurodégénérescence.

La plupart du temps, l'inflammation disparaît et des mécanismes de réparation se mettent en place c’est ce que l'on appelle la remyélinisation.
Ainsi, la transmission de l'information entre le cerveau et le reste du corps est rétablie ce qui conduit à une régression partielle ou complète des symptômes.

Malheureusement, au cours de l'évolution de la maladie ou lors d'attaques inflammatoires importantes, les mécanismes de réparation sont insuffisants, entrainant alors une persistance des  symptômes et l'installation d'un handicap.

La SEP en quelques Chiffres clés c’est  :
-    Plus de 100 000 patients En France, avec chaque année 4 000 à 6 000 nouveaux diagnostiqués
-    400 000 en Europe
-    2.3 Millions dans le monde

L'âge moyen de début de la maladie se situe entre 25 et 35 ans
Et parmi les personnes atteintes, 3 sur 4 sont des femmes

Source https://www.arsep.org/fr/168-d%C3%A9finition-et-chiffres.html

b.    Les différentes formes de SEP

• La forme rémittente évolue par poussées, avec des épisodes de rémission plus ou moins longs entre les poussées.
Forme la plus fréquente (85 à 90 % des cas).
Elle peut, au cours de la maladie, évoluer vers une forme progressive

• La forme progressive qui évolue de façon continue :
-    Secondaire progressive :
Chez certains individus qui avaient à l'origine été atteints de sclérose en plaques rémittente, une infirmité progressive se développe, indépendamment des poussées, et s'accompagne souvent de récidives récurrentes

-    Primaire progressive :
Cette forme de sclérose en plaques se caractérise par une absence de poussées.
Le patient souffre en revanche d'une installation et d'une aggravation progressive des symptômes de la maladie
Il y a une accumulation des déficits et des infirmités, ceux-ci pouvant parfois se stabiliser, ou s'aggraver au cours des mois et des années

c.    Revue sur les traitements

Il faut savoir que jusqu'à présent, il n'y a pas encore de traitement pour guérir la SEP, mais il existe des possibilités de plus en plus grandes, suite à de nombreuses recherches dans le monde,  de traiter les poussées et de ralentir sa progression / son évolution grâce à de nouveaux traitements récemment arrivés.

J’ai décidé de présenter les deux premiers traitements pour la SEP, qui étaient uniquement injectables, et de prendre les 2 plus récents qui se prennent uniquement par voie orale.

Nous pouvons constater que les effets secondaires des anciens et nouveaux traitements sont de types généraux comme syndrome pseudo grippal, car la  voie d’administration n’a pas grand-chose avoir avec les effets secondaires.

En ce qui concerne les traitements par injection, le mode d’administration  ajoute   d’un point de vue local, des effets secondaires cutanés (rougeur, irritation réaction au point d’injection – démangeaison – œdèmes).

Présentation des traitements

• Traitement lors des Poussées :
Le traitement standard lors de poussées dites aiguës, importantes est l'utilisation de stéroïdes (dérivés de cortisone), elles réduisent l'inflammation à l'endroit où il y a eu une nouvelle démyélinisation, ce qui peut permettre une récupération plus rapide et meilleure.
Le traitement se prend sous forme d'intraveineuses fortement dosées pendant 3 à 5 jours.

• Traitement de fond :

Les premiers traitements sortis (1996 – 2000)

-    Les Interferons
Indications
Bêta : ils sont utilisés dans le traitement de la sclérose en plaques.
Leur mécanisme n’est pas non plus bien élucidé, mais leur utilisation a un impact sur le nombre de poussées.
    Effets secondaires

Les effets secondaires de l’interféron sont fréquents mais non graves (réactions au point d'injection)

Les autres effets fréquents sont :
La fatigue, La perte d’appétit, Des rougeurs, Parfois des états dépressif

-    Copaxone
Indications
Il est utilisé pour réduire la fréquence des poussées de SEP chez les patients qui peuvent marcher seuls et ayant présenté au moins deux poussées de troubles neurologique (rechutes) au cours des deux précédentes années.
La solution est injectée sous la peau de l'abdomen, des bras, des hanches ou des cuisses.    Effets secondaires

Réactions au point d'injection : rougeur, douleur, démangeaisons, œdème. De rares cas de nécrose ont été observés.

Des réactions peuvent rarement survenir dans les minutes suivant l'injection : vasodilatation (rougeur, chaleur), oppression thoracique, essoufflement, palpitations ou tachycardie.

(Liste de traitement non exhaustive)

Les nouveaux traitements (2014 à aujourd’hui pour la SEP-RR)

-    Le Aubagio

Indications
Aubagio est indiqué pour le traitement des patients adultes présentant des formes récurrentes-rémittentes de sclérose en plaques.
    Effets secondaires

Infections et infestations
Fréquent : bronchite, sinusite, pharyngite, cystite, gastroentérite virale, herpès labial, infection dentaire, laryngite

Maux de têtes - Sciatique, syndrome du canal carpien, hyperesthésie, névralgie

Perte de poids, perte des cheveux
-    Le Tecfidera
Indications
Traitement donné aux malades de psoriasis qui agit également contre la SEP, car le DMF est changé en MMF dans l'intestin grêle par des enzymes présentes naturellement dans le tube digestif, et c’est le MMF qui est actif sur la malade
    Les effets indésirables les plus fréquemment rapportés dans les études cliniques ont été :
* Des bouffées de chaleur (par ex. l'apparition de rougeur dans la face ou sur le corps, une sensation de chaleur pouvant être intense, des démangeaisons ou une sensation de brûlure)
* Des brûlures d'estomac
* Une diarrhée
* Une douleur gastrique ou des crampes
(Liste de traitement non exhaustive)

II)    La SEP vue par la MTC

Les organes concernés :

En médecine traditionnelle chinoise, le cerveau (Nao) ou Mer des Moelles est formé de la réunion des essences subtiles de l’ensemble de l’organisme

Il a pour fonction principale de régir l’activité mentale et neurosensorielle, on dit aussi qu’il est en lien avec les 5 organes (Foie, Rein, Rate, Cœur et Poumon) par l’intermédiaire des esprits viscéraux, mais principalement par nos organes :
•    Le Cœur
•    Le Foie pour ses fonctions
•    Le Rein pour son développement

a.    Zoom sur les fonctions des principaux organes

Le Cœur « Xin »

-    Gouverne le sang, le fabrique et le propulse
-    Contrôle les vaisseaux sanguins, mouvement des artères
-    Il se manifeste dans le teint
-    Abrite l’esprit, l’activité mentale, la conscience, la mémoire émotionnelle, la pensée, le sommeil et contrôle la parole
-    S’ouvre à la langue
-    Contrôle la transpiration
-    Déteste la chaleur

Le Foie « Gan »

-    Il stocke le sang, régularise son volume en fonction de l’activité physique, et règle les menstruations
-    Il assure la circulation de l’énergie, au niveau émotionnel, digestif (bloque l’estomac), sur l’écoulement de la bile (via la VB qui est son entrailles)
-    Contrôle les tendons, la force et la mobilité des membres
-    Se manifeste dans les ongles, cassants secs ou qui se dédoublent, marque blanche
-    S’ouvre aux yeux, problème de vision, picotement, sec
-    Abrite l’âme éthérée « Hun », le Foie l’état major, esprit de décision et d’organisation
-    Harmonise et évite les extrêmes
-    Déteste le vent
-    Associé au côté gauche, le Yang énergie mobile et montante

Le Rein « Shen »

-    Il stocke l’essence, le JING du ciel Antérieur et du ciel Postérieur, il gouverne donc la naissance, la croissance, la reproduction et le développement
-    Produit la moelle, remplit le cerveau, contrôle les Os
-    Gouverne l’eau, règle les mictions, fournit le Qi à la vessie, règle la séparation du pur et du trouble dans l’IG et le GI, reçoit les liquides du poumon, le Yang du Rein fournit à la rate la chaleur nécessaire au transport et la transformation des LO
-    Contrôle la réception du Qi
-    S’ouvre aux oreilles
-    Il se manifeste dans les cheveux
-    Contrôle des 2 orifices inférieurs
-    Abrite la volonté
-    Contrôle la force et l’habileté
-    Il est la racine du Ciel antérieur
-    Il déteste la sécheresse et le froid
-    Il est la porte de l’estomac
-    Il est la porte de la vie

b.    La SEP en MTC d’après les ouvrages

Par le passé  en Chine la SEP a été considérée  comme  une maladie neurologique très rare.

Selon la MTC, la SEP serait  due à une insuffisance du Yin des Reins et du Yin du Foie ainsi qu'une diminution du Qi et du Sang (Xue).

A cause de cette insuffisance, le JING QI (Essence énergétique) ne peut plus nourrir les yeux d’où le troubles visuels chez certains malades.

Les Reins régénèrent la moelle pour nourrir le cerveau.

L’insuffisance de Yin des Reins :
-    Fait que le cerveau n’est plus alimenté correctement d’où les vertiges et perte d’équilibre
-    Elle créé également un Feu qui monte troubler le cerveau en causant aussi des vertiges.
-    Peut à long terme causer celle du Yang des Reins d’où la frilosité, extrémités froides, incontinence urinaire. (déséquilibre YIN / YANG des Reins)

Le duo d'insuffisance  du Yin du Rein et du Yin du Foie engendre de la Chaleur qui consume les liquides organiques d’où les troubles trophiques des Jin (Tissus tendino-musculaire ou tissus mous) de l’appareil locomoteur.

Ces troubles trophiques causées par une diminution du QI et du Sang sont à l’origine du Syndrome d’amyotrophie Wei Zheng = Perte de masse musculaire.

 « Les tout premiers écrits concernant ce syndrome se trouvent dans le Su Wen au chapitre intitulé « Discussion sur la flaccidité » (Wei Lun Bian, chap.44 ). »
 

Schéma La SEP en MTC

 La SEP en Médécine Chinoise
 

c.    Sur le plan étiopathogénique,

Étude des causes d'une maladie et des processus par lesquels ces causes agissent en MTC

Le Wei Zheng (Perte de masse musculaire) provient d'un épuisement de l'Essence des organes internes causé par les trois facteurs suivants :

•    1er  Perturbations émotionnelles entraînant des dysfonctionnements internes
Il en résulte que le Qi et le sang stagnent et qu'ils ne peuvent plus alimenter normalement les tendino-musculaires d'où l'hypotonie comme en témoignent les propos de Wei Zhi Xiu (II s'agit de l'énergie vitale, de la fonction de protection, de régénération et de résistance de l'organisme contre les maladies.): « Sans être en relation avec une quelconque maladie, les jambes peuvent devenir inertes par un Qi du Foie excessif.» C'est ainsi que cette maladie peut être déclenchée par des excitations d'ordre mental.

•    2ème Atteinte par l'humidité-chaleur externe
Selon Zhang Zi He, la chaleur est la principale cause du Wei Zheng.
Une accumulation interne de cet agent pathogène associée à l'humidité peut  bloquer les grands tendino-musculaires, en provoquant des contractures, et d'autre part, relâcher les petits tendino-musculaires  en entraînant l'hypotonie

•    3ème Déficience du corps par des maladies chroniques (Interne)
Surmenage sexuel. Épuisée, l'Essence ne peut plus entretenir les structures tendino-musculaires d'où l'apparition de l'hypotonie*
Il en résulte que le Qi correct, s'affaiblit et que les 5 organes pleins fonctionnent mal.
Dans ce contexte, le Qi et le sang ne sont plus suffisamment produits pour bien nourrir :
-    Le cerveau (d'où l'apparition de : baisse de la vue, vertiges, acouphènes)
-    Les tendino-musculaires des membres d'où l'hypotonie.

 *(Hypotonie = Capacité d’avoir du tonus)



En résumé, selon la MTC, à la phase initiale de la sclérose en plaques, il y a une atteinte par l'humidité-chaleur externe.
Devenue chronique, cette maladie épuise les Reins.
C'est pourquoi  la tonification des Reins est la démarche fondamentale du traitement de l'hypotonie.

Les Reins régissent les os, conservent l'Essence (Jing) et produisent la moelle qui est rattachée au cerveau.
L'abondance de cette Essence assure un développement sain et un bon fonctionnement du cerveau qui représente la « mer des moelles » selon la MTC.
L'insuffisance de l'Essence des Reins entraîne un approvisionnement insuffisant de la « mer des moelles » d'où la naissance des situations pathologiques.


Sources : http://le-tuina-an-mo.blogspot.fr/2013/06/la-sep-selon-la-medecine-traditionnelle.html
http://www.medecinechinoise.org/medias/fichier/Sclerose_en_plaques.pdf

Schéma causes Internes

Sclérose en plaques : Causes internes de la sep

Schéma cause Externe – Phase initiale

Causes de la sclérose en plaques en médecine chinoise
 

d.    Présentation d’une étude et de son principe de traitement en MTC  

En effectuant des recherches sur des études effectuées en Chine sur la SEP, j’ai consulté les articles de la revue d’acupuncture-moxibustion de Shang Hai du 3/1995 p122.
Dans ce chapitre il y a une étude qui utilise 45 cas de personnes atteintes de SEP, pour traiter différents troubles :
-    Visuels
-    Sensitif / et moteur
-    Cognitif
-    Du langage

Données générales de l’étude
•    45 personnes (5 Hommes – 40 Femmes) : Age moyen 31 ans

•    Lors de la 1ère poussée voici les différents troubles :

  Troubles visuels
Troubles sensitifs avec douleurs dans les membres
Troubles sensitifs avec douleurs plus diminution de la force
Paralysie faciale et dysarthrie, maux de tête
Tremblement avec marche instable
www.medeconechinoise.org

Résultats de l’étude :

traitement sclérose en plaques en MTC

Suite à la lecture des chiffres de cette étude, nous pouvons constater que sur les 115 cas (45 personnes pouvant présenter 1 ou plusieurs troubles) traités, pour des troubles différents (6 catégories), il y a :

-    58 % de guérisons quasi-complète des troubles
-    37 % d’amélioration nette des troubles
-    5% de petite amélioration des troubles

Il est important de mettre en avant, que l’ensemble des troubles répondent favorablement au traitement proposé.

Conclusion

En conclusion, les causes de la SEP en MTC, commencent à trouver ses origines (Interne-externe) à travers les différentes recherches et études mises en place.

A date il n’exite toujours pas de traitement spécifique de guérison de celle-ci mais il existe bien des principes de traitement pour améliorer les troubles.

Recommandation de Points à acupresser :

Dans le but de répondre au principe de traitement proposé à travers les études :
-    Tonifier Rein – Foie et Rate
-    Nourrir le sang
-    Assouplir les tendons
-    Fortifier les Os

 Voici une liste de points que je vous propose :
-    Les points Shu du dos
•    Tonifient et réchauffent en cas de vide et de froid
•    Situés sur le méridien de la VESSIE
•    Traites énormément les troubles de leur organe associé
•    Action sur l’organe des sens associé à l’organe (exemple 18v organe des sens la vue)
•    Situés à 1,5 cun de la colonne vertébrale
 

Points    Actions

17V : Point Shu du Diaphragme et du Sang
- Redonne de la vigueur au sang
- Régule et nourrit le Qi du Foie
- Rafraîchit le feu élimine la chaleur humidité

18V : Point Shu Foie
- Régule et nourrit le sang du Foie
- Fait circuler le QI du Foie
- Rafraîchit le Feu et élimine la chaleur –humidité

20V : Point Shu Rate
-  Elimine l’humidité,
- Tonifie le Qi et le Yang de la Rate
- Fait monter le Qi de la Rate et retient le Sang

23V : Point Shu du Rein
- Tonifie le Rein et fortifie le Yang
- Effets bénéfiques sur l’Essence
- Nourrit le Yin du Rein
- Effets bénéfiques sur les oreilles et les yeux

4RM : Porte de l’Origine    
- Fortifie le Qi originel et l’Essence (JING)
- Tonifie et nourrit le Rein
- Réchauffe et fortifie la Rate

8F : Source Courbée  
- Nourrit le sang et le Yin
- Vivifie le sang

9RTE : Point Mer et point Eau du méridien Rte    
- Régule la Rte et élimine l’humidité
- Ouvre et stimule la voie des Eaux (Circulation des LO dans le corps)
- Effets bénéfiques sur le Réchauffeur Moyen

6RTE : Points de croisement des méridiens Rte- Rn et Foie    
- Tonifie la Rte et L’estomac
- Elimine l’humidité
- Harmonise le Foie et tonifie le Rein
- Tonifie le sang

3Rn : Grande rivière    
- Nourrit le Yin du Rein
- Tonifie le Yang du Rein
- Ancre le Qi
- Effets bénéfiques sur le Poumon

3F : Grande Précipitation    
- Diffuse le Qi du Foie
- Nourrit le sang du Foie et le Yin
- Eclaircit la tête et les yeux

1Rn : Source Jaillissante  
- Fait descendre la plénitude de la tête
- Calme l’esprit

Association de Points

Les points Mu antérieur appelés aussi POINTS de réunion :
•    Utilisés dans les pathologies aigües des organes
•    Ils annoncent la maladie (Point d’alarme)
•    Très utiles dans le diagnostic, car ils sont sensibles à la palpation ou spontanément
•    Il est très fréquent de les associer au point Shu du dos

Pour la SEP :

Points de traitement de la sclérose en plaques

Conclusion

A travers ces recherches, j’ai pu m’apercevoir que les deux visions médicales venant d’horizons différents, agissaient chacune à sa manière.

En médecine occidentale, les avancés des recherches et ses évolutions ne font que croître et améliorent ainsi la prise des traitements, un ralentissement de la progression de la maladie et apporte une meilleure qualité de vie au quotidien des personnes atteintes de SEP.

Pour la médecine traditionnelle chinoise, nous pouvons constater que des recherches sur la racine (explications des facteurs internes et externes) de la maladie sont menées depuis quelques années. (réf sources)
En effet, elle essaie de trouver des réponses à cette cause, tant sur un plan préventif que curatif (traitement des syndromes – troubles)

L’élaboration de cette thèse m’a montré que les deux visions :
-    Occidentale
-    Chinoise
Peuvent cohabiter et apporter chacune avec ses méthodes et son savoir, une amélioration dans le quotidien des patients.  






 

Institut Chun - Centre de Formation en MTC, Massage, Reflexologie, Qigong Tuina, Acupressure

Centre de Formation en Acupression, Réflexologie, Massage Bien-Etre et Qigong-Tuina.
Depuis 2004, l'institut Chun propose des formations dans les domaine de l'acupressure, de la réflexologie et de la médecine traditionnelle chinoise, mais aussi des cours de Qigong, des initiations en massothérapie et réflexothérapie, et des cursus pour devenir Praticien, réflexologue ou massothérapeute...

Nous Contacter

Institut Chun
46 route de la Vallée Verte
06130 Grasse - France

Voir les détails de contact >
Nous suivre sur Facebook >